Jaron Lanier, pionnier du numérique, à propos des dangers de la culture en ligne “gratuite”

Quid de l’économie du partage? Aux débuts de Google, les intellectuels de la Silicon Valley étaient fascinés par la culture des bidonvilles du monde entier et leurs économies informelles. Cela a inspiré la notion d’économie du partage où ceux qui sont au centre du réseau – les Facebook, Google et autres Uber – deviennent hyper riches et hyper puissants alors que tous les autres ont l’impression de bénéficier de cette forme de troc. Mais l’idée selon laquelle on peut s’en sortir dans une économie où le peuple est censé partager alors que quelques entreprises au centre du système recueillent tous les bénéfices n’est tout simplement pas viable.

Source : Jaron Lanier, pionnier du numérique, à propos des dangers de la culture en ligne “gratuite”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *