Comment la course à pied stimule notre intelligence

Toutes les adaptations qui nous ont rendus capables de courir 10 kilomètres par temps chaud (debout sur deux jambes, en transpirant pour abaisser la température corporelle) nous permettent, malgré nos piètres performances au sprint, d’attraper presque n’importe quel animal en l’épuisant à la course. Cette technique, appelée chasse à l’épuisement, a longtemps été risquée pour l’homme car il devait poursuivre sa proie en s’aventurant en terrain inconnu. Encore incapable de créer une carte, il n’avait d’autre choix que de faire appel à ses capacités d’orientation pour ne pas se perdre. Ceux chez qui la course sur de longues distances a engendré une croissance neuronale étaient plus en mesure de retrouver leur tribu, et donc de survivre.

Source : Comment la course à pied stimule notre intelligence | Slate.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *